DIEU A UN PLAN PLUS GRAND,

témoignage de Laurie WEXEL, dans «above rubies», octobre 2008, n° 75, p.25

Mon mari et moi avons 14 enfants, âgés de 23 à 2 ans et demi. Nous pratiquons l'école à la maison, ce qui contribue à une vie de famille constamment affairée et intéressante.

Comme vous pouvez l'imaginer, ce n'est pas peu de chose pour notre famille de fonctionner au jourle-jour. Quatre de nos enfants travaillent pour subvenir aux besoins de la famille depuis la lésion cérébrale de mon mari il y a presque 8 ans. Les tâches ménagères me laissent très affairée et tout le monde, y compris mon mari, contribue au fonctionnement quotidien. Nous sommes quatorze à vivre dans une maison à 4 chambres à coucher, dans laquelle nous accueillons d'autres personnes à chaque fois que l'occasion se présente. Notre famille aime beaucoup exercer l'hospitalité. Dans tout cela, il y a une joie contagieuse dans notre foyer. Les adolescents qui travaillent avec mes enfants aimeraient être un «Wexel» (notre nom de famille).

Il y a quelques années, alors que j'étais âgée de 46 ans et presque 47 ans, mon corps a commencé à changer. J'étais convaincue que Phoebe, notre fille de 6 ans, allait être notre dernier enfant. Il n'y avait jamais eu plus de 2 ans d'écart entre les enfants avant, et j'étais en train d' expérimenter des signes de pré-ménopause. En fait, avant que je sache que j'étais enceinte du 14ième enfant, j'avais à nouveau sauté des cycles. C'était devenu habituel et je n'y accordai pas plus d'importance. Il m'a fallu plus de 2 mois pour supposer que j'étais à nouveau enceinte, alors que j'expérimentais des sensations très connues.

Le jour où j'ai fait un test et confirmé ce que je suspectais fût incroyable. Nous allions être bénis une fois de plus avec une nouvelle vie dans notre foyer. Vous auriez du voir la joie qui a jailli de nos enfants.

On aurait pu penser que quelqu'un avait annoncé à nos enfants qu'ils avaient gagné à la loterie !

En tant que famille, nous en avons vu des dures dans chaque domaine. L'accident cérébral de mon mari a causé une tension sur notre famille qui en aurait froissé plus d'un. Cependant, avec Dieu, nous avons prospéré. Alors que je méditais à la joie qu'il y aurait dans notre foyer en apprenant la nouvelle, Dieu me donna une vision merveilleuse concernant nos 3 derniers bébés.

Quand mon mari a été blessé, Isaac, notre 12ième enfant, avait 4 mois. La blessure était très traumatisante sur toute notre famille, et spécialement sur moi, alors que je perdais l'ami que j'avais, et que maintenant, j'en avais un très différent. Je me sentais très seule. Dieu, dans sa souveraineté, savait que j'aurais besoin d'Isaac. J'avais un mignon petit bébé à porter, bercer et materner quand tout le monde était couché et que j'étais toute seule. En faisant confiance à Dieu pour planifier la taille de notre famille, le résultat fût d'avoir Isaac pour pourvoir à mes besoins qui allaient arriver et dont je n'avais pas encore conscience. Ceci fût incommensurable pendant une période très difficile.

Onze mois après son accident, je tombai à nouveau enceinte. Vous pouvez imaginer tous les commentaires que j'ai entendus de gens qui ne comprennent pas que les voies de Dieu sont plus grandes que les nôtres. En apparence, on peut se demander si c'est sage, mais Dieu connaît tellement mieux toutes choses au-delà de ce que nous pouvons même imaginer. C'est pourquoi, par la foi et avec joie, j'ai accueilli la nouvelle vie poussant dans mon sein. Nous l'avons appelée Phoebe Hope- Phoebe signifie «lumineuse», c'est pourquoi elle est notre bébé brillante d'espoir.

Avec Isaac qui a pourvu à tant de mes besoins, cela devint évident que Dieu avait prévu Phoebe pour mon mari. Après son accident, cela fût très dur pour lui d'être entouré de bruit et du mouvement constant des enfants. Il faisait des efforts et passait du temps avec eux, mais ce n'était pas facile pour lui. Souvent, il devait se mettre à l'écart dans un endroit plus calme. Quand Dieu nous offrit Phoebe, Il nous donna ce merveilleux, calme et tout petit être humain. Daniel, mon mari, se couchait sur le canapé et mettait

Phoebe sur sa poitrine. Vous auriez pu le voir «craquer». Phoebe était comme une thérapie et l'aida à se reconnecter aux enfants. Quel témoignage impressionnant que les voies de Dieu sont plus grandes que les nôtres !

Quand nous découvrîmes que nous attendions le 14ième enfant, comme vous pouvez l'imaginer, toutes les réactions ne furent pas positives. Il y eût encore plus de commentaires que les commentaires habituels non-sollicités des gens qui pensaient que nous étions dingues... «Qu'est-ce-qui vous prend, vous avez 46 ans, votre mari ne peut pas travailler etc...» Alors que je priais et répandais mon propre coeur devant Dieu pour cette grossesse, Dieu me secourût en me montrant que ce bébé était pour les enfants. Nos aînés font de grands sacrifices et tous les enfants traversent une période difficile au jour-lejour en vivant avec un papa blessé au cerveau. Mais la joie, l'excitation et l'anticipation d'un nouveau venu l'ont emporté sur les réactions des «pessimistes».Isaac, qui avait 4 ans à ce moment, a réagi de façon inestimable. Il a serré son visage entre ses deux mains, a fait un très grand sourire, et ensuite il a applaudi et a dansé dans la pièce.

J'ai du mal à exprimer la joie de voir tous les frères et soeurs de Analise prendre du plaisir dans chacun de ses mouvements, sourires, bruits et gazouillis quand elle est arrivée. C'est une grande satisfaction en tant que mère de regarder mes fils ados la porter et prendre soin d'elle. Phoebe devient une grande soeurs, et mes enfants plus âgés, après une dure journée de travail jouent et font la conversation avec cette petite personne. Souvent, pendant les jours de congé, un des plus grands enfants va faire des courses ou quelque chose de spécial avec Analise. C'est comme si elle était leur bébé. Ils aiment beaucoup lui raconter une histoire en se blottissant contre elle ou simplement rire devant ses folles pitreries. Ce coeur de mère fier est comblé quand il voit la guérison que cette petite personne apporte.

Nous faisons confiance à un très grand Dieu qui voit tous nos besoins et connaît le meilleur moyen d'y pourvoir. Nous avons certainement prouvé que les voies de Dieu sont les meilleures et que les enfants sont vraiment une bénédiction.

LAURY WEXEL

Lilburn, Georgia, USA

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Rachel (23), Naomi (22), Andrew (20), Lydia (19), Sarah (18), Laurel (17), Michael (16), Jacob (14),

Ruth (12), Peter (11), Mary (9), Isaac (8), Phoebe (6) and Analise (2 1/2) .

Above Rubies Address

AboveRubies
Email Nancy

PO Box 681687
Franklin, TN 37068-1687
Phone Toll Free in USA: 877-729-9861
Or  Phone : 931-729-9861
Office Hrs 9am - 4pm, M - F, CTZ